Comment construire son projet de digitalisation ?

Les éléments indispensables pour votre projet.

Peu importe l'envergure du projet de digitalisation d'une entreprise, il est important d'éviter certaines erreurs. Plusieurs prérequis doivent être pris en compte avant de se lancer.

Requalifier la digitalisation comme un outil au service d'une stratégie globale.

Il faut bien garder en mémoire que la digitalisation reste un moyen, un outil pour arriver à atteindre des objectifs plus généraux dans la stratégie de développement de l'entreprise.

Que ce soit pour faire face à de nouvelles contraintes fiscales ou législatives, pour répondre à des besoins de compétitivité et flexibilité, pour apporter de nouveaux services à valeur ajoutée à ses clients, les motivations qui poussent à entamer un projet de digitalisation sont nombreuses et peuvent être très variées. Ces motivations s'articulent toutes autour d'un projet, d'une vision globale et il ne faut pas l'oublier.

Prendre ce recul permet d'aborder cette transformation plus sereinement.

Il n'y a pas de point de non retour ou de changement radical, la digitalisation est un outil à appréhender en tant que tel.

D'ailleurs, dans certaines entreprises, on parle plutôt de "démarche" que de "projet", qui sous-entendrait qu'il y a un début et une fin, ce qui n'est pas le cas dans le digital.

Cette démarche permet par ailleurs de revoir certains processus chronophages ou obsolètes dans l'organisation du quotidien. Cela permet une amélioration globale.

Pour désacraliser une démarche de digitalisation, il est essentiel de se rappeler qu'il s'agit d'un outil comme un autre, au service d'une stratégie globale de développement de l'entreprise.
De plus en plus d'industriels font systématiquement un POC avant de déployer une nouvelle solution.

S'organiser étape par étape.

Etre à l'écoute des tendances est inspirant, vouloir tester toutes les dernières innovations d'un coup est beaucoup trop ambitieux.

En voulant aller trop vite et sur trop de sujets d'un coup, certains projets n'aboutissent pas et peuvent rebuter les entreprises à se relancer dans l'aventure.

Dans l'industrie notamment, les projets POC - Proof of Concept - permettent d'y aller par étape.

Un axe précis avec un périmètre bien défini permet de tester dans un temps donné avant d'envisager un déploiement plus important. Le POC est le compromis idéal pour ceux qui voudraient modérer les dépenses tout en prouvant rapidement le Retour sur Investissement - ROI, de leur démarche.

Dans le cadre d'un POC, ou en délimitant clairement les jalons, une démarche de digitalisation doit se faire par étape.

Remettre l'humain au cœur du projet

Le dernier point, et non des moindres, à prendre en compte, c'est l'humain.

Que ce soit au niveau décisionnel ou opérationnel il faut absolument arriver à impliquer les parties prenantes et à fédérer l'ensemble de l'équipe autour d'une vision commune.

C'est vrai dans toute gestion de projet, ça l'est encore plus dans une démarche de digitalisation qui peut faire face à des craintes et des freins plus importants.

La peur de voir la technologie remplacer le travail des êtres humains ou les a priori sur l'utilisation d'outils innovants peuvent ralentir voire stopper net une démarche de digitalisation.

Chez EDITAG, nous faisons particulièrement attention aux équipes terrain et à l'adoption de d'innovation quand nous accompagnons nos clients.

Prendre en compte la réalité du terrain et des opérateurs qui y travaillent, leur démontrer en quoi la mise en place de ces outils digitaux va améliorer et simplifier leurs missions, garantit une démarche de digitalisation réussie.

Il est indispensable de faire adhérer les équipes à tout projet, à toute démarche de digitalisation